L’investissement en SCPI, une nouvelle passion française ?

Temps de lecture estimé:

71 milliards de valeur cumulée à la fin 2020, près d’un million d’associés en France, et 3000 euros distribués en moyenne par an à chaque souscripteur. Ces quelques chiffres suffisent à mesurer l’importance prise par les SCPI dans l’épargne et le patrimoine des Français. Une part croissante et qui a doublé en près de 10 ans.

Une accélération de la collecte

Une dynamique de fond ? C’est l’avis de Julien Mauffrey, Directeur des Études de l’ASPIM (Association Française des Sociétés de Placement Immobilier) qui relève une accélération des souscriptions depuis 2015. « Tous les indicateurs témoignent d’un intérêt grandissant pour cette forme d’investissement. Le nombre d’associés de SCPI a progressé de près de 50% en cinq ans. Dans le même temps, la valeur cumulée enregistrait une croissance d’environ 10% par an. « Un placement qui a réussi à résister aux effets de la crise sanitaire avec 6 milliards d’euros collectés en 2020*.

*source: ASPIM

Facilité et rentabilité

Comment expliquer un tel enthousiasme des épargnants pour ce type d’investissement ? Selon Diego CREIXAMS, Responsable Clientèle Privée chez ATLAND Voisin, la réponse tient en deux mots : facilité et rentabilité.

« Les épargnants sont évidemment attirés par la promesse d’une rémunération comprise, ces dernières années, entre 4% et 6%* par an. Mais ce qui les convainc de se lancer, c’est vraiment la facilité d’engagement. En souscrivant à une SCPI, ils diversifient leur patrimoine et en délèguent la gestion à des professionnels de confiance. »

*Les performances passées ne sauraient préjuger sur les performances futures

Une nouvelle génération d’épargnants

Cette dynamique attire aujourd’hui de nouveaux profils d’épargnants vers les SCPI. Plus jeunes donc moins dotés en capital, mais tout aussi confiant que leurs aînés dans la pertinence de ce type de placement.

« Certains jeunes associés nous contactent après avoir entendu parler de l’investissement en SCPI par leurs parents », raconte Diego CREIXAMS. « Ils cherchent à se constituer un patrimoine immobilier et trouvent dans l’investissement en SCPI une formule plus accessible que l’achat de biens en direct. »

Le talent (d’investisseur) n’attend pas le nombre des années.