Menu

Actualités

28/03/2020

Impact du Covid-19 sur nos SCPI

EN RÉSUMÉ


Une crise mondiale majeure et qui touche l’Europe et la France de plein fouet. Un ralentissement brutal de l’économie mise sous assistance respiratoire par les politiques monétaires et budgétaires.


Des conséquences sur l’immobilier avec la prise en étau de la trésorerie des entreprises locataires et la perte de leur chiffre d’affaires notamment celles concernées par l’arrêté de fermeture.


Des mesures législatives de suspension des loyers et charges prises pour une catégorie ciblée d’entreprises. Des associations de bailleurs institutionnels qui ont pris position pour aller au-delà des dispositions législatives pour accompagner leurs locataires.


Nous avons catégorisé nos locataires en fonction de leur taille pour mesurer le nombre d’entreprises qui pourraient être concernées par les mesures législatives énoncées.


Notre société de gestion a activé son plan de continuité d’activité. Tous nos collaborateurs sont en télétravail et répondent depuis le début du confinement à nos clients associés, locataires, partenaires via les canaux habituels.




Retrouvez notre article "Confinement J+10 : état des lieux et enjeux pour l'immobilier"





Depuis la survenance de cette crise sanitaire nous avons pris toutes les mesures pour assurer la continuité de nos activités mais aussi pour défendre au mieux les intérêts de nos associés tout en étant aux côtés de nos locataires. La note ci-dessous expose de façon détaillée les résultats de nos analyses au regard de la situation actuelle.


98% des loyers du 1er trimestre encaissés 

Rappelons tout d’abord que toutes nos SCPI ont d’ores et déjà encaissés la quasi-totalité des loyers du 1er trimestre 2020. 

Ce que disent la Loi et les gérants immobiliers quant aux mesures de report des loyers

La Loi limite les mesures de report de loyers et de charges aux seules micro-entreprises, les difficultés des entreprises sont toutefois à étudier au cas par cas et les demandes d’accompagnement de nos locataires ne se limitent pas à ce cas de figure. Chaque demande fait l’objet d’une analyse spécifique et les réponses sont différenciées et ciblées en fonction de la situation particulière de chaque locataire, que notre proximité permet de connaître parfaitement. Il est important de souligner que toutes les forces de la société de gestion sont mobilisées afin d’atténuer l’impact de cette situation et préserver au mieux les intérêts de nos associés.

Les fédérations et associations de bailleurs institutionnels ont publié les recommandations suivantes pour les TPE-PME concernées par l’arrêté de fermeture :

-La suspension du recouvrement du loyer à partir du 1er avril 2020, et pour les périodes postérieures d’arrêt d’activité imposées par l’arrêté. 

  • Lorsque l’activité reprendra, ces loyers et charges feront l’objet de différés de paiement ou d’étalements sans pénalité ni intérêts de retard et adaptés à la situation des entreprises en question.


Quel impact sur les revenus de l’année et sur la performance ? 

Réaliser des prévisions dans ce contexte est un exercice par nature incertain et aléatoire. Il y a différentes méthodes pour aborder les prévisions. Nous avons catégorisé nos locataires en fonction de leur taille pour mesurer le nombre d’entreprises qui pourraient être concernées par les mesures législatives énoncées. Notre connaissance de nos locataires nous permet de réaliser des scenarii qui nous aident à piloter la performance de nos fonds en cette période.

ÉPARGNE PIERRE

Le patrimoine d’ÉPARGNE PIERRE (au 28 février 2020) est constitué à 70% de bureaux et activités et à 27% de commerces non alimentaires et 3% de commerces alimentaires en France. Les locataires bureaux et activités sont à ce stade moins touchés par la crise. Sa capitalisation de plus de 1,1 milliard d’euros est un autre gage de mutualisation.


ÉPARGNE PIERRE compte plus de 430 locataires. Les loyers des grandes entreprises ou des entités publiques représentent 84% de ses recettes locatives. Autrement dit, une faible minorité des locataires rentre dans la catégorie des TPE – PME, et représente 16% des loyers annuels de la SCPI. 


Rappel des principales informations financières au 31/12/2019

- Dividende : 12,00 € par part

- Report à Nouveau : 25 jours 

- Prix de la Part : 205 €

- Valeur de Reconstitution : 219,04 € (valeur à valider lors de l’Assemblée Générale)

- Taux de Distribution 2019 sur Valeur de Marché 2019 : 5,85%


Il est important de préciser que le taux d’endettement d’ÉPARGNE PIERRE est faible (3,3% de la capitalisation) ce qui lui permettra de profiter d’opportunités d’investissement propres à renforcer son résultat.


IMMO PLACEMENT

Le patrimoine d’IMMO PLACEMENT est constitué à 68 % de bureaux et activités et à 32 % de commerces en France. Les locataires bureaux et activités sont à ce stade moins touchés par la crise.  Sa capitalisation de 234 millions d’euros lui assure une bonne mutualisation.


IMMO PLACEMENT compte plus de 435 locataires. Les loyers des grandes entreprises ou des entités publiques représentent 59% de ses recettes locatives. Autrement dit, une minorité des locataires rentre dans la catégorie des TPE – PME, et représente 41% des loyers annuels de la SCPI. Sur les actifs de commerces, ce pourcentage s’établit à 46%. 


Rappel des principales informations financières au 31/12/2019

- Dividende : 48,00 € par part

- Report à Nouveau : 15,70 € par part soit 119 jours de distribution

- Prix Moyen de la Part : 870,25 €

- Valeur de Reconstitution : 960,99 € (valeur à valider lors de l’Assemblée Générale)

- Taux de Distribution 2019 sur Valeur de marché 2019 : 5,51%


Il est important de préciser que le plafond du taux d’endettement d’IMMO PLACEMENT fixé à 20% de la capitalisation n’est pas atteint. Elle dispose donc d’une capacité d’endettement de 15,6 millions d’euros afin de profiter d’opportunités d’investissement propres à renforcer son résultat.


FONCIÈRE RÉMUSAT

Le patrimoine de FONCIÈRE RÉMUSAT est constitué à 90 % de commerces en France ce qui expose cette SCPI à une plus grande volatilité face à la situation que nous vivons. Sa capitalisation est de de 55 millions d’euros. La faible capitalisation et l’exposition du patrimoine aux commerces rendent cette SCPI plus sensible à la crise actuelle.


FONCIÈRE RÉMUSAT compte plus de 80 locataires. Les loyers des grandes entreprises ou des entités publiques représentent 48% de ses recettes locatives. Autrement dit, les locataires qui rentrent dans la catégorie des TPE – PME représentent 52% des loyers annuels de la SCPI. Sur les actifs de commerces, ce pourcentage s’établit à 54%. 


Rappel des principales informations financières au 31/12/2019

- Dividende : 55,08 € par part

- Report à Nouveau : 9,33 € par part (soit 62 jours de distribution)

- Prix Moyen de la Part : 1 036,41 €

- Valeur de Reconstitution : 1 094,62 € (valeur à valider lors de l’Assemblée Générale)

- Taux de Distribution 2019 sur Valeur de Marché2019 : 5,31 %


Jean-Christophe ANTOINE

Président d’ATLAND VOISIN


Achevé de rédiger le 27 mars 2020

Étape 1 / 3

Vos données personnelles sont traitées conformément à la réglementation en vigueur. Pour prendre connaissance de vos droits cliquez ici

ATLAND VOISIN s'engage à faire ses meilleurs efforts pour assurer la confidentialité de toute information personnelle fournie via le formulaire de contact. Toutefois les utilisateurs conviennent expressément que les messages ainsi transmis peuvent être interceptés sur le réseau. Jusqu'à ce qu'ils nous parviennent, leur confidentialité ne peut être garantie et ATLAND VOISIN ne saurait être tenue responsable en cas de perte ou dommage résultant d'une éventuelle interception.

ATLAND VOISIN (ou ses fournisseurs) pourra utiliser les informations personnelles recueillies à travers les différents formulaires, de même que les informations techniques et de navigation collectées par le biais de traceurs (cookies), dans le cadre du traitement des dossiers clients et plus généralement de toute action participant à l'exercice de ses services. Toute autre utilisation, par exemple l'envoi de lettres d'informations, se fait conformément aux obligations réglementaires. ATLAND VOISIN s'engage notamment à ne pas transmettre les données recueillies à des fins commerciales à quelque tierce partie que ce soit.

En application des articles 39 et suivants de la loi du 6 janvier 1978 modifiée (1), vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent. Si vous souhaitez exercer ce droit et obtenir communication des informations vous concernant, veuillez-vous adresser par courrier à ATLAND VOISIN - 15 Place Grangier 21000 DIJON, ou par email via le formulaire de contact.
(1) Loi n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés.

Cette loi a été complétée par le REGLEMENT GENERAL DE PROTECTION DES DONNEES, règlement européen entré en vigueur le 25 mai 2018. Selon la CNIL « ce règlement européen consacre et renforce les grands principes de la loi Informatique et Libertés, en vigueur depuis 1978, et accroît sensiblement les droits des citoyens en leur donnant plus de maitrise sur leurs données. Du côté des organismes (privés ou publics) les collecteurs de données voient leurs obligations accrues. Ils devront en effet assurer une protection optimale des données à chaque instant et être en mesure de la démontrer en documentant leur conformité ». ATLAND VOISIN s’inscrit dans cette démarche depuis ses débuts en collectant quasiexclusivement des données nécessaires à la seule exécution de ses services. Nos équipes se tiennent pleinement disponible pour apporter tout complément d'information quant à l'usage de vos données et faire valoir vos droits à cet égard.

Service réclamation auprès de la CNIL 3 Place de Fontenoy - TSA 80715 - 75334 PARIS CEDEX 07 Tél : 01 53 73 22 22 /Fax : 01 53 73 22 00 Ou à l’adresse www.cnil.fr/fr/plaintes ou www.cnil.fr