Recouvrement sous Covid-19, suspension versus annulation

Temps de lecture estimé:

La solidarité, c’est la certitude de faire tous front commun pour agir dans l’intérêt général, pour contribuer à la résolution de la crise sanitaire et pour se donner les moyens d’une reprise solide de l’activité économique à son issue.

ATLAND Voisin, pour le compte des SCPI gérée a décidé d’appliquer les principes et mesures d’aides aux locataires édictées par l’Etat et, au-delà, recommandée par les représentants des bailleurs (retrouvez le détail de ces mesures dans notre précédente note). Nous en avons informé les locataires concernés c’est-à-dire les TPE et les commerçants visés par l’arrêté de fermeture. Au-delà de cette approche générale, avec la crise sanitaire que nous affrontons tous, nous souhaitons à nouveau insister sur l’impérieuse nécessité de solidarité. En effet nous sommes convaincus de la nécessité d’agir collectivement pour l’avenir de chacun et de préserver chacun pour un avenir commun. L’urgence est aujourd’hui sanitaire. La France est à l’arrêt, son économie aussi. La reprise économique interviendra mais sa vigueur au lendemain du confinement dépendra aussi du comportement individuel et responsable de chaque entreprise car nous sommes tous interdépendants. C’est cette interdépendance qui requiert une solidarité commune. La force d’une chaîne se mesure à son maillon le plus faible et toutes les entreprises Françaises font partie de cette chaîne. Chacune doit apporter son effort solidaire pour maintenir l’équilibre de cette chaîne.

1. Les loyers versés aux SCPI sont source de revenus des épargnants et source de consommation

La fermeture des commerces pose des difficultés significatives à ces entreprises privées pour qui cela équivaut à baisse brutale de leur chiffre d’affaires et nous en sommes conscients. Le gouvernement a d’ailleurs mis en place des mesures d’urgence pour les soutenir (chômage partiel, report des échéances fiscales et sociales, prêt garanti par l’Etat qui peut couvrir jusqu’à 25% du chiffre d’affaires…)

Mais nous voulons rappeler que, à l’échelle du marché des SCPI, les loyers payés par les locataires au titre de l’occupation des locaux dont les SCPI sont propriétaires assurent un revenu régulier à plusieurs centaines de milliers de personnes de personnes (associés de SCPI). Les 2,6 milliards de dividendes versés aux épargnants porteurs de parts de SCPI 2019, renforcent leur pouvoir d’achat. Ce pouvoir d’achat est un des moteurs de l’activité commerciale. 

Cette situation illustre l’interdépendance de toutes les entreprises. Nous ne sommes qu’un maillon de la chaîne économique comme les commerçants. Et au même titre que la chaîne alimentaire, la disparition ou la faiblesse d’un des maillons remet l’équilibre général en cause pour tous les acteurs

ATLAND Voisin est consciente de son rôle dans cette chaîne économique et pour cette raison ses équipes étudient toutes les demandes et apportent une réponse individualisée en fonction de la situation de chaque locataire. 

2. Les taux d’encaissement des loyers constatés à ce jour sont en ligne avec les montants habituels

Dans notre note du 27 mars, nous communiquions sur le chiffrage des demandes de report ou annulation, et sur l’impact de scenarii de tension. Cette semaine, il nous semble pertinent de vous informer sur la tendance en termes de taux de recouvrement, c’est à dire le taux de loyer effectivement payés par les locataires à qui nous avons facturés des loyers et charges. Ce taux est très proche de celui constaté en janvier 2020 à la même date :

  • Au 9 janvier dernier, il s’établissait pour nos SCPI entre 31% et 39%.
  • Au 9 avril 2020, ce taux s’établit entre 27% et 42%.

Il faut également rappeler que certains locataires payent par chèque et que les dysfonctionnements de la Poste et les retards dans la délivrance du courrier impactent négativement le taux de recouvrement. Par ailleurs, beaucoup de règlements sont effectués par virement le 15 du premier mois du trimestre civil. Rappelons enfin que le taux de recouvrement des loyers du 1er trimestre s’établit à 98% en moyenne. En cette période, nous constatons donc un taux d’encaissement satisfaisant mais qui ne doit pas nous amener à relâcher le travail de nos équipes qui sont totalement mobilisées sur ce sujet. Dans le respect des intérêts de nos locataires et de nos épargnants.

Jean-Christophe ANTOINE
Président d’ATLAND Voisin
Achevé de rédiger le 09 avril 2020