Investir en régions avec les SCPI #3 : Lyon, capitale ?

Pour continuer notre tour d’horizon des métropoles qui on l’espère vous aura satisfait, nous vous proposons d’embarquer maintenant pour la ville de Lyon. C’est parti !

Investir en région avec les SCPI

Si l’attractivité des métropoles régionales n’est plus à prouver, elle a été renforcée par la pandémie. Lyon notamment qui conserve sa 1ère place en présentant de belles opportunités d’investissement immobilier pour les investisseurs et un cadre propice aux utilisateurs.

Les régions poursuivent sur leur dynamique

Les chiffres sont formels : les métropoles ont enregistré en 2021 une demande placée bien au-dessus des niveaux de 2020. Et elles ont retrouvé plus vite des couleurs que l’Île-de-France.

On note tout de même une baisse d’activité en matière de transactions enregistrées. Contrairement au T1 2021 où les grosses transactions avaient porté l’activité, les investisseurs sont confrontés à une raréfaction de l’offre sur des volumes significatifs entrainant un report de leur investissement sur de plus petites transactions. De plus, dans un contexte économique où le coût de la dette tend à augmenter significativement, on constate une baisse des montants investis en France de 8% comparé au T1 2021.  

Mais les différentes études démontrent un contraste entre l’Île-de-France et les régions. En Île de France, les bureaux sont en retrait avec un marché en berne (baisse de 44% entre le T1 2022 et le T1 2020). Tandis que les régions, elles, ont (seulement) enregistré une baisse de 7%.

« 3,2 milliards d’euros ont été investis en Bureaux dans les métropoles régionales en 2021, soit une hausse de 19% par rapport à 2020. C’est la 3ème fois que le marché dépasse la barre des 3 milliards d’euros, après 2018 et 2019 […] La reprise de l’activité économique et la solidité du marché locatif sont autant de facteurs qui encouragent les investisseurs à se positionner dans les marchés régionaux. » a déclaré Jean-Laurent DE LA PRADE, Directeur Général Adjoint du Pôle Régions chez BNP Paribas Real Estate.

Le marché lyonnais des bureaux : un terrain de jeu propice aux investissements des SCPI

« Si Paris est la capitale de la France, Lyon est la capitale de la province ». Cet adage se confirme année après année, et Lyon offre toujours de belles possibilités d’investissement.

Avec près de 1,5 Mds€ investis et des opérations en hausse de 14% au 4T 2021 par rapport à 20201, le marché des bureaux lyonnais reprend des couleurs. 292 600 m2 de bureaux ont été commercialisés en 2021, affichant sa 3ème meilleure performance jamais enregistrée.

Avec ces bonnes performances, le 4ème trimestre a permis à la métropole lyonnaise de compenser un début d’année en retrait. « Le marché lyonnais est reparti à la hausse en fin d’année avec près de 800 millions d’euros investis au cours du 4ème trimestre, soit environ quatre fois plus qu’au trimestre précédent »2, et supérieur aux 3 premiers trimestres réunis.

Cette reprise ne suffit cependant pas à combler le retard pris au cours des 9 premiers mois où une baisse de 18% des volumes investis par rapport à 2020 avait été enregistrée.  Mais comment expliquer cela alors que l’on recense un plus grand nombre d’opérations par rapport à 2019 et 2020 ? Tout simplement car les opérations enregistrées en 2021 ne concernent principalement que des acquisitions inférieures à 5M€ et seulement 2 acquisitions supérieures à 100 M€.


« Lyon reste un marché sain aux fondamentaux qui demeurent solides »3.  Les valeurs locatives lyonnaises (autrement dit le montant des loyers) tendent à augmenter sensiblement et devraient même rester constants au cours des trimestres à venir, explique JLL.

Un marché immobilier recherché par les SCPI pour sa diversité

Les bureaux lyonnais ne sont pas les seuls à être plébiscités par les investisseurs. Les locaux d’activités ont enregistré des investissements à hauteur de 157 M€. Un montant supérieur de 120% à celui constaté en 2020 !

Même constat pour les commerces. Forte de sa position géographique au centre des grands axes européens, la deuxième ville de France est un secteur attractif pour les enseignes aussi bien nationales qu’étrangères. Elle est dotée d’un paysage urbain en constant renouvellement, éveillant l’intérêt des investisseurs. « L’opération Cœur Presqu’île, la réinvention du quartier la Part-Dieu, le projet franco-japonais de transformation du quartier Confluence en « smart city » sont autant d’initiatives au service de l’attractivité de la métropole.»4

Ainsi, malgré l’impact de la crise sanitaire, cette année 2021 vient confirmer l’attractivité économique de Lyon.  Nous sommes convaincus que la région lyonnaise continuera de se développer en 2022, grâce notamment aux différents projets urbains en cours et à venir. On vous l’assure, Lyon n’a pas fini de vous étonner !


1« Panorama du marché des bureaux en région lyonnaise », JLL

2« Panorama Bureaux Lyon T4 2021 », JLL, p.7

3« Panorama Bureaux Lyon T4 2021 », JLL, p.6

4« Figures, commerce Lyon, T4 2021 », CBRE p.2

user avatar
Hugo SOURIE